Demande de financement
Cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Accepter
Formulaire de contact

    Chiffre d’affaires : Sélectionner une des 3 options
    Moins de 10MEntre 10 et 200MAu-delà de 200M
    Remplir 3 champs sur 6 nécessaires pour l’envoi du formulaire
    18/08/2023

    ATS Développement

    Vêtements Accessoires et Chaussures
    • La Tour-du-Pin
    •  - 
    • Provence-Alpes-Côte d’Azur
    40 collaborateurs

    Fondé en 1988, l’activité historique de ATS Développement est la conception et le développement de packagings, d’accessoires, de supports de marketing et de communication pour des marques françaises ou internationales.

    En 2010, le Groupe a créé ATS L’Atelier Luxe spécialisée dans la production de séries personnalisées, limitées et à très forte valeur ajoutée à destination d’acteurs du luxe. Désormais, l’entité est référencée dans la plupart des entreprises, notamment Hermès, LVMH, Kering et Richemont.


    En partenariat avec le ministère de la Justice et la direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, ATS L’Atelier Luxe a lancé le programme « Ascension vers l’insertion ». Depuis 2015, ce programme propose chaque année un chemin de réinsertion par le travail à une dizaine de jeunes adultes ayant été condamnés à une peine de justice de 13 à 18 ans. ATS Développement s’appuie sur les 17 objectifs de développement durable des nations unies pour établir et mener à bien sa démarche RSE.

    Le Groupe est engagé en matière de diversité et d’inclusion en recrutant des profils jeunes issus de milieux défavorisés. ATS confie par exemple des missions de tri et de reprise aux ESAT ou prisons, et favorise l’insertion de personnes en situation de handicap.

    ATS valorise l’égalité des chances et l’équité homme-femme, ces dernières constituant 85% de la masse salariale du groupe et 40% des organes de direction.


    Le Groupe est aligné sur la trajectoire des 1.5°C et contribue à l’effort climatique. Un bilan carbone annuel a été mis en place dès 2023, en parallèle d’une calculette d’analyse du cycle de vie des produits. Ces outils permettent d’obtenir des données claires et précises, et d’établir de manière claire un plan d’action environnemental et social.

    ACCOMPAGNEMENT RSE
    Évolution du taux de réponses retraitées

    Le taux de réponses retraitées est un indicateur calculé par l’équipe de gestion permettant de mesurer l’implication du management dans la construction de sa politique RSE.

     

    La première partie du questionnaire évalue la performance environnementale, sociale et de gouvernance de l’entreprise. Dans la section environnementale, les sujets tels que la lutte contre le changement climatique, la transition vers une économie circulaire et la protection de la biodiversité sont évalués. La section sociale évalue des sujets tels que la promotion d’une croissance économique durable, l’égalité des sexes, le travail décent pour tous et la réduction des inégalités. Enfin, la section gouvernance évalue la qualité des relations avec le personnel, la promotion de structures de gestion et de rémunération saines, la diversité, la lutte contre la corruption et le respect des obligations fiscales.

     
    La seconde partie du questionnaire se concentre sur des aspects techniques spécifiques à chaque secteur d’activité. Les questions sont conçues et adaptées pour évaluer les risques ESG auxquels chaque secteur est exposé. Ces questions sont adaptées pour chaque nouveau secteur entrant dans le portefeuille du fonds au moment de l’investissement.

    Bilan carbone (en teq CO2 / M€ de chiffre d’affaires)

    Les méthodes de calcul utilisées pour mesurer l’empreinte carbone prennent en compte les scopes 1 et 2 en réel et le scope 3 en estimatif.

     

    Le Scope 1 comprend les émissions directes de gaz à effet de serre (GES) provenant de sources appartenant ou contrôlées par l’entreprise, comme les émissions provenant des installations de production d’énergie et des usines, par exemple. Les données des factures d’énergie et les fiches d’écriture comptable sont utilisées pour collecter les informations nécessaires au calcul du scope 1.
    Le Scope 2 concerne les émissions indirectes de GES provenant de la production d’électricité, de chaleur ou de vapeur consommées par l’entreprise. Les mêmes données des factures d’électricité de l’entreprise peuvent être utilisées pour collecter ces informations.
    En ce qui concerne le Scope 3, il comprend toutes les autres émissions indirectes liées aux activités de l’entreprise, la méthode de calcul varie en fonction de l’ampleur des émissions et des données disponibles.

     

    Ici l’entreprise n’a pas encore réalisé le calcul de son empreinte carbone.

    L'entreprise n'a pas encore réalisé de DPEF.